Historique du Service des Affaires éducatives

Historique du Service des Affaires éducatives

 

 

La Thaïlande a une tradition plus que centenaire d’envoyer à l’étranger des boursiers du Gouvernement afin d’y poursuivre les études. C’est dès le début du 19e siècle que le Roi Rama III du Siam envoya pour la première fois un boursier en Angleterre pour y apprendre la science moderne de navigation. Avec les efforts de modernisation du pays dans de nombreux domaines, le nombre de boursiers atteignit rapidement un total de plus de 200 dans les différents pays d’Europe et le Roi Rama V fonda un premier « Service des étudiants » à Londres en 1880 avec un Britannique comme superintendant. C’est en 1928 que le Gouvernement royal décida de confier à la Commission de la Fonction publique, créée à cette date, la mission de sélection par concours des boursiers, de gestion des séjours d’études à l’étranger et enfin d’affectation des boursiers dans les différents postes d’encadrement de la fonction publique thaïlandaise ainsi que dans les universités.

A présent, il existe des Services des affaires éducatives dans 6 pays : les Etats – Unis, le Royaume Uni, la France, l’Australie , le Japon et l’Allemagne. Chaque Service est placé sous la direction d’un Ministre Conseiller et relève de l’Office de la Commission de la Fonction publique (ou l’OCSC selon son sigle en anglais).

Le Service des Affaires éducatives près l’Ambassade de Thaïlande à Paris fut fondé en 1962. Avec le nombre croissant de boursiers qui lui sont confiés, notamment depuis 2004, il a su s’adapter : la supervision proche des relations quasi familiales a fait place à l’action d’accompagnement et de suivi pédagogiques en fonction des profils des boursiers, de coopération avec les partenaires institutionnels du pays d’accueil et enfin de soutien aux initiatives visant à renforcer les relations d’entre aide parmi les boursiers.

 

La loi de 2008 relative à la Fonction Publique Civile

L’Office de la Commission de la Fonction Publique (Office of the Civil Service Commission –OCSC) est un organisme de l’administration centrale relevant du Bureau du Premier Ministre. Il assure le secrétariat de la Commission de la Fonction publique. Chargé de la gestion et du développement des ressources humaines de la fonction publique thaïlandaise, il veille à ce que les agents publics puissent accomplir leur mission avec efficacité et équité, concourant ainsi à la dynamique du développement national. La loi de 2008 relative à la fonction publique civile réaffirme dans son article 13 le rôle central de l’OCSC dans la conception et la mise en œuvre des programmes de bourse royale et du Gouvernement thaïlandais. Il dispose ainsi des services des affaires éducatives près des ambassades de Thaïlande pour ce qui est la gestion des séjours d’études ou de formation à l’étranger.

 

Mission du Service des Affaires éducatives à Paris

L’Office de la Commission de la Fonction Publique (L’OCSC) attribue au Service des Affaires éducatives près l’Ambassade de Thaïlande à Paris la mission de gestion et de suivi des boursiers du Gouvernement thaïlandais ainsi que des agents de la fonction publique en séjour d’études ou de formation en France et en Suisse . C’est ainsi que plus de 150 boursiers lui sont confiés en 2016.

Par ailleurs, en cas de besoin, les agents de la fonction publique thaïlandaise en formation dans ces pays d’Europe, de même que tout étudiant sur fonds privé, peuvent faire appel au Service des Affaires Educatives pour des conseils et d’autres formes d’aide.

La mission principale du Service des Affaires Educatives est de s’assurer que les boursiers du Gouvernement thaïlandais et des agents de la fonction publique dans ces 2 pays puissent accomplir leur formation dans les meilleures conditions, dans un délai raisonnable et conformément au plan d’études établi, et ce, dans le respect du règlement général relatif à la gestion des boursiers du Gouvernement thaïlandais à l’étranger.

 

Cette mission lui incombe des actions à multiples volets.

1. Accompagnement, suivi et conseil pédagogiques

Dans le cadre de cette action, le Service des Affaires Educatives s’informe sur le système éducatif du pays s’accueil, tant sur le plan global que sur celui des procédures d’admission et d’évaluation des établissements d’enseignement. Il délivre, si besoin est, des attestations en matière éducatives à l’attention des autorités universitaires du pays d’accueil. En cas de problème et dans la mesure où il juge opportun, il intervient auprès des autorités compétentes afin de contribuer à la recherche d’une solution appropriée par les parties concernées.

Le Service conseille et assiste les étudiants boursiers pour faciliter leur séjour au quotidien, notamment en matière de garantie de location d’hébergement et d’attestation de ressources en vue d’une demande de titre de séjour.

Il va sans dire que le Service se doit d’apporter son assistance immédiate en cas d’urgence suite à un accident ou un problème grave de santé.

Par des visites et des réunions régulières et grâce à la technologie d’information et de communication, le Service peut être constamment à l’écoute des boursiers et mieux à même de remplir sa mission.

En ce qui concerne le suivi, tout boursier doit rendre compte tous les 6 mois de l’état d’avancement de ses études de sorte que des problèmes rencontrés puissent être traités dans les meilleurs délais.

 

2. Coopération et coordination

Le Service des Affaires Educatives à Paris s’emploie à promouvoir et renforcer des relations de coopération avec ses partenaires tels que les établissements d’enseignement et les organismes aussi bien publics que privés en vue de faciliter l’organisation des stages obligatoires des étudiants, des visites d’études ou des programmes de formation de haut niveau des agents de la fonction publique thaïlandaise. Il participe à des réunions organisées par les établissements d’enseignement les organismes publics et privés dans le but de développer des réseaux d’échanges et d’informations.

 

3. Information et évaluation

Le Service s’informe sur les conditions matérielles des études, notamment l’évolution du coût de la vie dans les pays d’accueil et propose des ajustements des allocations à la Commission de la Fonction Publique pour approbation.

Il se doit d’être au fait de l’évolution de l’environnement législatif et règlementaire pouvant affecter le séjour d’études des boursiers afin que celui-ci se déroule dans le respect du droit en vigueur du pays d’accueil.

 

4. Enfin, en tant que partie intégrante des services des Ambassades de Thaïlande en France et en Suisse , le Service des Affaires éducatives à Paris participe pleinement à l’action de ces ambassades dans le cadre de ses compétences et des missions qui lui sont confiées.

 

ฺBureau de conseiller de l’Education à Paris, France : Aout 2016